Dans le quadrilatère compris entre les rues De Tilly et Pierre-De Caumont, des Abbés-Primeau et Chandoyseau, il y a trois courts segments de rues perpendiculaires à découvrir dont celui de la rue Le Normand. Cet ilot, désigné à l'époque par le nom de son promoteur et constructeur, Monsieur Aimé Racicot, est typique des façons de faire et de construire des années 1950 et 1960. On y retrouve des bâtiments où le revêtement extérieur est particulièrement intéressant. Le regard est sollicité par la grande qualité du travail de maçonnerie. Celui-ci participe grandement au caractère distinctif de chaque maison.
Bien que simples et modestes, les bâtiments de ces rues nous amènent à nous interroger sur de nouveaux aspects du patrimoine. Ce que nous voulons faire ressortir ici, c’est le travail remarquable des maçons: leur maîtrise du métier et leur savoir-faire. Comment peut-on faire reconnaître la valeur d’un métier ou plus spécifiquement, des catégories de patrimoine ignorées? Comment pouvons-nous participer à la réactualisation de savoir-faire artisanaux?
C’est un nouveau champ exploratoire et on pourra, suite à un travail d’observation et de repérage sur le terrain plus poussé, amorcer une réflexion sur la protection du patrimoine dit immatériel. De manière plus large, c’est une façon concrète de rendre hommage aux personnes qui ont construit nos belles demeures, nos beaux bungalows.

aménagement urbanistique

À proximité de l'école Paul VI et du parc attenant, le quadrilatère met en application les principes suggérés par la Société canadienne d’hypothèque et de logement (SCHL).
La circulation automobile y est contôlée et ralentie par des rues transversales courtes et courbes. Le parc Pierre de Caumont est situé de part et d'autre de la rue du même nom. L'ensemble est pourvu de très nombreux arbres matures.
Fait à noter, selon un article du journal La Seigneurie daté de mars 1966, la municipalité ne possédait pas encore de plan de zonage au moment où le promoteur-constructeur, Monsieur Aimé Racicot, a développé cet ensemble et qu'il en ait lui-même imaginé et conçu l'aménagement.

architecture

Maisons / maçonnerie
Dans ces maisons l’appareillage de maçonnerie est élaboré finement dans un souci de détails ornementaux, détails composés de motifs décoratifs et de textures variés. Sur les façades ouvragées, on peut voir des briques de couleurs et nuances différentes, différents types de grès et de granit taillés, des composantes décoratives, des rejointoiements en creux ou en cordon. Ombres et lumière animent les façades. Le briquetage est soigné, inventif et parfois fantaisiste.